L’enclave kurde d’Afrin en Syrie est en danger.

Les forces turques bombardent depuis plusieurs jours maintenant ce
territoire et une invasion est imminente. Le président turc, R.T.
Erdogan, de plus en plus isolé sur la scène internationale, a juré la
perte de l’expérience démocratique kurde du nord de la Syrie (Rojava)
dont les combattants ont été au premier rang dans la lutte contre
l’organisation de l’Etat islamique.

R.T. Erdogan, après avoir soutenu les groupes djihadistes, menace de
semer à nouveau la violence dans une Syrie déjà meurtrie.
La France qui recevait, voici quelques jours, le président turc, l’Union
européenne, mais aussi les pays engagés dans la coalition, les Nations
unies doivent, dans l’urgence, peser de tout leur poids pour dissuader
la Turquie de poursuivre dans cette voie qui ne ferait qu’ouvrir un
chapitre supplémentaire à la guerre qui déchire la Syrie.

Le Parti communiste français (PCF) en appelle au président de la
République, Emmanuel Macron, et à toutes les forces démocratiques, pour
s’élever contre cette nouvelle agression turque contre le peuple kurde
et l’intégrité territoriale de la Syrie.

Parti communiste français
Paris, le 19 janvier 2018

PARTAGER