FRANCE-KURDISTAN Après des mois de tensions et de provocations, la Turquie a déclenché une meurtrière offensive dans l’enclave d’Êfrin au nord de la Syrie.

L’armée turque bombarde sans relâche Êfrin et les villages aux alentours, tandis qu’une centaine de chars protège l’arrivée au sol de combattants djihadistes ayant semé la terreur à Kobanê et dans toute la Syrie. L’objectif de R.T. Erdogan est d’écraser les combattants kurdes, ceux-là mêmes qui ont mis en déroute Daesh et bâtissent une société progressiste, pacifiste et respectueuse de toutes les diversitéso.

Le bilan est monstrueux puisqu’on dénombre déjà, dans les décombres des maisons détruites, plus d’une dizaine de morts dont des enfants et de très nombreux blessés. Cette tuerie planifiée devrait se poursuivre et s’intensifier. Les premiers témoignages sont accablants et la population se terre dans des caves et des abris de fortune.

Après 7 ans de guerre, la Syrie est exsangue et c’est le moment que choisit Ankara pour déchaîner les foudres d’un nouveau chaos sanguinaire et d’une annexion par les armes d’un territoire souverain.

Ceux qui encensaient voilà quelques jours encore les combattants kurdes sont devenus silencieux endossant sans vergogne la rhétorique du tyran R.T. Erdogan pour qui tout opposant est un « traître » ou un « terroriste ». Le peuple turc en fait la brutale et cruelle expérience.

Macron vient de recevoir le président turc qui a dû se sentir conforter dans ses projets guerriers. Le ministre des Affaires Étrangères, J.-Y. Le Drian a appelé la Turquie à la retenue et à la convocation en urgence du Conseil de Sécurité de l’ONU.  Ce Conseil de sécurité doit condamner cette intervention militaire sur un territoire souverain. Lors de cette réunion, la France doit exiger l’arrêt de cette opération, le retrait immédiat des troupes turques de ce territoire syrien.

France-Kurdistan dénonce cette agression, exprime sa solidarité entière avec le peuple kurde et appelle à participer et à soutenir toutes les mobilisations pour briser la haine guerrière de R.T. Erdogan.

La Turquie hors d’Êfrin ! Stop Erdogan !

Rien n’arrêtera la violence de R.T. Erdogan. Les Kurdes de Syrie doivent immédiatement être placés sous protection internationale et leurs institutions libres protégées.

France-Kurdistan

Le 22 janvier 2018

PARTAGER