C’est avec consternation que le Parti de Gauche a appris l’arrestation à Prague, avec deux de ses camarades, de Saleh Muslim, responsable de premier plan des forces politiques kurdes de Syrie. Son arrestation par les autorités tchèques répond à un mandat Interpol lancé par la Turquie.

Accusé d’une improbable participation à un attentant contre l’armée turque à Ankara en février 2016, Saleh Muslim encourt la peine de mort en Turquie. Il s’agit donc d’une arrestation purement politique, qui intervient en pleine offensive de l’armée turque contre Afrin. Erdogan veut en finir avec l’expérience démocratique, socialiste, écologiste et féministe développé sous l’égide des forces kurdes en Syrie.

Le gouvernement français doit mettre fin à son double discours. Abandonner militairement et trahir politiquement ceux qui ont été nos alliés les plus constants face à Daesh n’est pas seulement une faute morale. C’est mettre en péril un modèle politique qui par son pluralisme peut contribuer à faire cesser l’engrenage de la guerre au Proche Orient.

Emmanuel Macron doit faire preuve d’un minimum de courage et exiger la libération immédiate de Saleh Muslim.

Parti de Gauche, 26 févrıer 2018
PARTAGER