Le 20 janvier, l’Etat turc lançait avec des groupes salafistes (Al-Qaida, Al-Nosra, ASL, Heyet Tahrir Al Sham et anciens terroristes de l’Etat islamique) une attaque contre la région kurde d’Afrin dans le Nord de la Syrie.

Cette invasion d’un autre pays est une violation directe du droit international.

  • Crimes contre l’humanité; graves violations du droit international; agression
  • C’est un génocide : les attaques sont dirigées contre un groupe ethnique en tant que tel

Il faut placer l’attaque actuelle d’Erdogan contre Afrin dans le contexte de l’ancienne hostilité raciste de la Turquie à l’égard de toute perspective d’autodétermination kurde et de la reconnaissance de droits démocratiques au sein d’Etats existants.

Les Etats-Unis, l’Union européenne et leurs alliés approuvent, avec leur silence, cette opération, en prétendant que la Turquie doit défendre ses frontières. La Russie a approuvé l’attaque en autorisant la Turquie à utiliser l’espace aérien syrien. Ces mêmes puissances n’ont pas été capables, ces 7 dernières années, d’organiser des pourparlers de paix pour la Syrie.

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, Afrin était une des régions le mieux sécurisées du pays. Afrin est un refuge pour les Yezidis, les chrétiens, les alévis, les musulmans de plusieurs communautés.

  • Jusqu’à présent, des dizaines de civils ont été tués, des femmes et des enfants pour la plupart; des centaines ont été blessés.
  • La Turquie ne se contente pas de tuer des civils, elle a commencé à détruire des sites antiques du nord de la Syrie: des jets turcs ont détruit un temple vieux de 3000 ans: le site Hittite d’Ain Dara
  • La Turquie utilise des armes comme le NAPALM et des bombes à sous-munitions contre les civils, interdites par la Convention des Nations Unies sur certaines armes classiques.

Stop à la guerre de la Turquie contre les Kurdes

  • La population d’Afrin est confrontée à une campagne génocidaire. La situation est extrêmement grave et urgente. Nous appelons toutes les personnes douées de conscience à soutenir Afrin et à être solidaires.
  • Nous appelons les Etats-Unis, l’Union européenne et les Nations Unies à constater la réalité sur le terrain et à prendre une position claire et des mesures concrètes contre les attaques de l’Etat turc.
Communiqué du CDK-F
PARTAGER