Appel du HDP à des missions d’observation électorale en Turquie

Appel du HDP à des délégations d'observation dans le cadre des élections qui se tiendront en Turquie le 14 mai 2023

Chers amis,

Des élections présidentielles et parlementaires se tiendront en Turquie le 14 mai 2023, dans un contexte politique extrêmement répressif et polarisant, combiné avec une crise économique qui s’aggrave de jour en jour, sans compter les conséquences dévastatrices des récents tremblements de terre qui ont frappé dix provinces du pays. Du résultat de ces élections dépend la vie démocratique et l’avenir politique du pays. Beaucoup s’accordent à dire qu’il s’agit des élections les plus importantes de l’histoire démocratique de la République de Turquie.

Depuis les élections législatives de juin 2015, et surtout après le coup d’État avorté de juillet 2016, le Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir et ses alliés ultranationalistes ont anéanti les institutions démocratiques déjà faibles du pays en vue d’instaurer un régime autoritaire. Ils ont mis fin à la séparation des pouvoirs et à l’indépendance du système judiciaire. De surcroit, le président Erdoğan s’est assuré le contrôle de la plupart des médias. Plus inquiétant encore, l’alliance AKP-MHP contrôle entièrement le Conseil suprême des élections. Le gouvernement a ainsi modifié la loi électorale, légalisant diverses irrégularités et fraudes électorales.

Le président Erdoğan a utilisé le coup d’État avorté de 2016 comme prétexte pour réprimer toutes les oppositions. Cette répression continue a particulièrement visé le Parti démocratique des peuples (HDP), dont les anciens coprésidents Selahattin Demirtaş et Figen Yüksekdağ, plusieurs députés, des centaines de maires et des milliers d’élus locaux ont été arrêtés et détenus, malgré des arrêts de la Cour européenne des droits de l’homme condamnant la Turquie. Comme si cela ne suffisait pas, en juin 2021, une procédure de clôture a été lancée devant la Cour constitutionnelle turque pour interdire et fermer le HDP, imposer une interdiction politique à 451 politiciens du HDP et confisquer les actifs du parti. Étant donné la pression énorme exercée par le gouvernement sur la Cour constitutionnelle, il est fort probable que le HDP soit fermé avant les élections. C’est pourquoi nous avons décidé de nous prémunir contre cette menace en nous présentant aux élections sous la bannière du Parti vert de Gauche (Yeşil Sol Parti – YSP), au sein d’une alliance électorale avec le Parti des Travailleurs de Turquie (TIP) et le Parti du Travail (EMEP).

Lors des élections précédentes, les missions d’observation de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont constaté des violations flagrantes de la loi électorale, des pressions extrêmes sur l’opposition, le quasi-monopole du gouvernement sur les médias, ainsi que des irrégularités et des fraudes généralisées de toutes sortes. Avec les amendements à la loi électorale, l’AKP a légalisé certaines de ses pratiques telles que considérer comme valables les votes contenus dans des enveloppes non scellées. En clair, personne ne s’attend à des élections justes et libres le 14 mai prochain.

Dans ces circonstances, le président Erdoğan et ses alliés ont manifestement plusieurs avantages et il sera peut-être difficile, mais pas impossible, de les vaincre. La peur et la répression règnent en Turquie, mais il y a aussi du courage, de l’espoir et une lutte acharnée pour un avenir démocratique et libre.

Nous invitons par la présente toutes les institutions internationales, les membres des parlements internationaux, nationaux et régionaux, nos partis frères, les organisations de défense des droits humains et les personnes qui se soucient de l’avenir démocratique de la Turquie à observer les élections présidentielles et parlementaires sur le terrain, et tout particulièrement dans les provinces kurdes, où les irrégularités et les fraudes électorales sont systématiques et endémiques, ainsi que dans les dix provinces touchées par le tremblement de terre qui sont placées sous état d’urgence. Bien que le président Erdoğan ait longtemps fermé les oreilles aux appels répétés de la communauté internationale en faveur de la mise en place de conditions propices à des élections libres et équitables, la présence d’observateurs internationaux aura certainement un impact et contribuera à niveler un tant soit peu les conditions électorales extrêmement inégales.

Rejoignez-nous le 14 mai pour observer, témoigner et célébrer la victoire de nos peuples. Ce sera un jour historique dont vous vous souviendrez toujours, nous vous le promettons.

Pour toute question, veuillez contacter le département des affaires étrangères du HDP à l’adresse international@hdp.org.tr ou au numéro +90 505 0071981 / +90 535 6495919.

Paix et solidarité,

Pervin Buldan et Mithat Sancar, Coprésidents du HDP

Plus à explorer

Compte Rendu de la conférence de presse du 10 octobre 2023 - Campagne internationale pour la Libération d'Abdullah Öcalan
Non classé

Pourquoi la bataille pour la libération d’Abdullah Öcalan est fondamentale?

Compte Rendu de la conférence de presse du 10 octobre 2023 – Lancement de la campagne internationale contre l’isolement carcéral et pour la Libération d’Abdullah Öcalan La conférence de presse

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.