Comme Margaret Thatcher, Erdogan laisse mourir les grévistes de la faim en Turquie

Prisons turques

Par Jean-Christophe Sellin, Secrétaire national du Parti de Gauche

Il y a 38 ans , Thatcher laissait mourir Bobby Sands, député et membre de l’IRA. Le 16 mars, Zülküf Gezen est le premier gréviste de la faim mort dans les geôles turques. Il était condamné à perpétuité et en prison depuis 12 ans. Il s’est pendu pour alerter la conscience internationale. Comme Leyla Guven, députée HDP, comme des milliers d’autres, il luttait depuis le 7 novembre dernier, pour briser le silence sur l’isolement total d’Abdullah Öcalan le leader kurde emprisonné depuis 20 ans.

La France et l’Union Européenne doivent immédiatement cesser tout discussion d’adhésion ou d’Union douanière (zone de libre échange) avec ce régime qui martyrise son peuple, son opposition et piétine le droit international. En effet, la Turquie ne respecte ni ses propres lois et ni les conventions internationales qu’elle a ratifiées.

Le PKK doit aussi sortir de la liste des organisations dites terroristes de l’U.E. Les combattants kurdes sont nos alliés comme le prouvent encore la bataille en cours pour éradiquer Daesh en Syrie.

Le Parti de Gauche sera de nouveau présent, aux côtés du HDP, comme observateur international, lors des prochaines élections municipales en Turquie le 31 mars prochain.

Source: https://www.lepartidegauche.fr/comme-margaret-thatcher-erdogan-laisse-mourir-les-grevistes-de-la-faim-en-turquie/

Plus à explorer

Alors que nous étions entièrement affairés aux préparatifs du 10e anniversaire du triple assassinat des militantes kurdes exécutées par l’État turc à Paris le 9 janvier 2013, trois autres militants kurdes ont été froidement assassinés le 23 décembre 2022, dans un attentat terroriste visant le siège de notre association, dans le 10e arrondissement de Paris.
Communiqués

10 ans après, la Turquie a commis un nouvel attentat terroriste contre les Kurdes à Paris

Appel à une grande marche samedi 7 janvier, 10h au départ de Gare du Nord Alors que nous étions entièrement affairés aux préparatifs du 10e anniversaire du triple assassinat des
Le 9 janvier 2013, trois militantes kurdes, Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, étaient froidement assassinées à Paris
Communiqués

Colloque – Devoir de vérité et justice, 10 ans après le féminicide à Paris des militantes kurdes Sakine CANSIZ, Fidan DOGAN et Leyla SAYLEMEZ

Sous le haut patronage de Frédéric MATHIEU, Député d’Ille-et-Vilaine, vice-Président de la délégation française à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe    Jeudi 12 janvier 2023, de 9H00 à 18H00
Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.