Nous publions ci-dessous un communiqué de l’Administration autonome du Nord et de l’Est de la Syrie concernant les menaces accrue d’invasion de la Turquie.

A cette occasion, nous informons nos cher.e.s lectrices et lecteurs qu’une manifestation aura lieu samedi 10 août, à 16h, au départ de la Gare de l’Est (Paris), pour dénoncer ces menaces antikurdes qui mettent gravement en jeu la paix et la sécurité dans le nord de la Syrie.

« L’État turc menace de manière permanente et continue d’agresser les zones gérées par l’AANES. Ces menaces ont récemment accru avec la mobilisation de forces militaires turques à la frontière nord de la Syrie, à l’est de l’Euphrate. Le but de la Turquie est de déjouer le projet démocratique et de déstabiliser la sécurité et la coexistence des composantes du peuple syrien.

Ce qui s’est passé à Afrin il y a plus d’un an, lorsque le régime turc et les milices terroristes sous les ordres de la Turquie ont attaqué la ville, est le meilleur témoin de l’hypocrisie et des mensonges de ce régime.

L’AANES condamne et dénonce les menaces irresponsables du régime turc et souligne que l’administration, avec toutes ses composantes ethniques et religieuses, s’unira pour faire face à ces menaces et leur résistera de toutes les manières possibles, pour défendre la sécurité, la stabilité et la coexistence dans cette région où vivent plus de cinq millions de personnes, y compris des déplacés et réfugiés, sans oublier les milliers d’éléments terroristes de Daech (ISIS) détenus dans nos prisons.

Les peuples du nord et de l’est de la Syrie ont combattu le terrorisme mondial et donné des milliers de martyrs et de blessés dans ce combat. Aujourd’hui, la communauté internationale discute de la situation d’Idlib et oublie les menaces turques qui pèsent sur nos régions.

Nous assurons au monde entier que nous soutenons l’unité du territoire, des composantes et des peuples syriens et que notre projet politique est un projet démocratique et non sécessionniste.

Nous appelons la communauté internationale, l’ONU et les organisations humanitaires à s’acquitter de leur devoir, à faire cesser les menaces turques et empêcher cette agression préjudiciable à la paix et à la sécurité internationale. »

Administration démocratique autonome du Nord et de l’Est de la Syrie
5 août 2019