Déclaration du Président du CPLR sur la récente suspension de maires en Turquie

Déclaration du Président du Congrès sur la récente suspension de maires en Turquie

Anders KNAPE, Président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, a fait la déclaration suivante :

“Je suis très préoccupé par la décision des autorités turques de suspendre de leurs fonctions les maires élus de trois villes métropolitaines du sud-est du pays, à savoir Diyarbakir, Mardin et Van, et de les remplacer par des gouverneurs.

Ces maires ont été élus à la suite de l’expression libre et équitable de la volonté du peuple turc lors des élections locales organisées le 31 mars 2019, qui ont été observées par le Congrès.

Par le passé, le Congrès a exprimé sa préoccupation concernant le recours excessif aux procédures judiciaires contre les élus locaux en Turquie et leur remplacement par des fonctionnaires nommés. Cette pratique porte gravement atteinte au bon fonctionnement de la démocratie locale.

Je me réfère également à la recommandation du Congrès sur la situation des élus locaux en Turquie, adoptée en 2017, et j’appelle les autorités turques à traiter cette question sans délai et, en particulier, à rétablir la capacité des conseils municipaux à choisir un nouveau maire.

Le Bureau du Congrès continuera à suivre cette situation de près, en particulier lors de sa prochaine réunion à Strasbourg le 11 septembre 2019. Cette situation sera également abordée lors de la mission de suivi prévue du 1er au 4 octobre 2019 afin d’évaluer la mise en œuvre des principes de la Charte européenne de l’autonomie locale en Turquie”.

Plus à explorer

Placé hier matin en centre de rétention, le militant kurde Serhat Gültekin a été littéralement kidnappé ce matin pour être expulsé en Turquie
Communiqués

Expulsion de Serhat Gültekin vers la Turquie : Un déni de justice et un acte de complicité avec la dictature d’Erdogan

Placé hier matin en centre de rétention, le militant kurde Serhat Gültekin a été littéralement kidnappé ce matin pour être expulsé en Turquie. Il a été soustrait à ses droits

Le CDK-F exprime sa profonde consternation et condamne fermement l'expulsion le 9 avril 2024 de Mehmet Kopal
Communiqués

Un autre militant kurde livré au régime turc : un déshonneur pour les valeurs de la France

Le Conseil Démocratique Kurde en France exprime sa profonde consternation et condamne fermement l’expulsion le 9 avril 2024 de Mehmet Kopal, militant kurde sous obligation de quitter le territoire Français

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.