“Civilisation : L’ère des dieux masqués et des rois déguisés” d’Abdullah Öcalan est le premier livre d’un ouvrage en cinq volumes intitulé “Manifeste pour une Civilisation Démocratique”.

Abdullah Öcalan a dirigé la lutte de libération kurde, à la tête du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), de la fondation de celui-ci en 1978 jusqu’à son enlèvement le 15 février 1999. Après plus de 20 ans de captivité sur la tristement célèbre île-prison d’Imrali, il est toujours considéré comme le représentant politique le plus important du mouvement kurde.

Dans de sévères conditions d’isolement carcéral, Öcalan a écrit plus de 10 livres qui ont révolutionné la politique kurde. À plusieurs reprises, il a initié des cessez-le-feu unilatéraux de la guérilla et présenté des propositions constructives pour une solution politique à la question kurde.

Afin de remédier au chaos du Moyen-Orient, Öcalan plaide pour un nouveau paradigme, le confédéralisme démocratique, centré sur le communalisme, l’égalité des sexes et l’écologie. Sa philosophie politique dont l’influence dépasse largement le milieu kurde a directement inspiré le système alternatif mis en place au Rojava, une expérience passionnante de mise œuvre de la démocratie directe au niveau local, qui suscite beaucoup d’intérêt de par le monde.

Dans cet ouvrage, Abdullah Öcalan scrute en profondeur les fondements historiques de la civilisation. Une critique qui se limite au capitalisme est trop superficielle, affirme le leader kurde qui tourne son regard vers les structures sous-jacentes de la civilisation. Repensant les méthodes de compréhension de la culture, de la politique et de la société, il fournit les outils de ce qu’il appelle une sociologie de la liberté.

L’auteur distille dans cet ouvrage 35 ans de théorie et de pratique révolutionnaires, dont plus de 20 ans passés en isolement dans la prison turque d’Imrali. Ces réflexions représentent l’essence de ses idées sur la société, la connaissance et le pouvoir.

Le livre est dès à présent disponible sur ce site.