Libération sous contrôle judiciaire des militants kurdes: un pas en avant vers la décriminalisation, mais la lutte continue

Le Conseil Démocratique Kurde en France accueille avec soulagement la nouvelle de la libération des sept Kurdes arrêtés sous de fausses accusations de terrorisme, bien que leur mise en examen continue de refléter une stigmatisation injustifiée de la communauté kurde en France.

Le Conseil Démocratique Kurde en France accueille avec soulagement la nouvelle de la libération des sept Kurdes arrêtés sous de fausses accusations de terrorisme, bien que leur mise en examen continue de refléter une stigmatisation injustifiée de la communauté kurde en France. Nous condamnons fermement la persistance de cette volonté de criminalisation, qui révèle une influence inquiétante des agendas politiques étrangers sur les procédures judiciaires françaises.

Ces événements démontrent une fois de plus les manœuvres de certains segments des autorités françaises, influencés par les services de renseignement turcs, visant à satisfaire les demandes répressives du régime d’Erdogan. Cette stratégie, qui utilise la justice comme un outil de politique étrangère, menace les principes mêmes de notre république démocratique.

La mise en examen et le placement sous contrôle judiciaire des personnes concernées, sans preuves substantielles des faits qui leur sont reprochés, souligne l’absence de justice véritable et l’abus de pouvoir manifeste. Nous demandons la levée immédiate de toutes les charges et restrictions infondées imposées aux militants kurdes, et appelons à l’abandon des poursuites à leur encontre.

Nous exigeons également une enquête transparente sur les influences externes qui ont conduit à ces arrestations, pour garantir que les décisions futures soient prises librement, en dehors de toute manipulation étrangère et dans le respect total des droits humains et de la souveraineté française.

Nous restons unis pour la défense des droits de la communauté kurde en France et pour la protection de nos valeurs démocratiques.

Le Conseil Démocratique Kurde en France continuera de surveiller de près cette situation, s’engageant à soutenir ses membres affectés et à lutter pour la justice et la fin de la criminalisation politique des Kurdes en France. Nous appelons toutes les forces démocratiques et les défenseurs des droits humains à se joindre à nous dans cette cause cruciale.

Plus à explorer

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.