Une nouvelle opération de génocide politique a été menée ce vendredi matin, 25 septembre, contre des dirigeants et élus du Parti démocratique des Peuples (HDP). 82 personnes, dont le Maire actuel de Kars, Ayhan Bilgen, et les anciens députés du HDP Sırrı Süreyya Önder, Altan Tan, Ayla Akat Ata, Emine Ayna et Nazmi Gür, ont été placées en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte par le procureur d’Ankara. Elles sont accusées d'”incitation à la violence”.

L’enquête qui vise également les anciens coprésidents détenus du HDP, Figen Yüksekdağ et Selahattin Demirtas concerne des faits qui remontent à octobre 2014 : entre le 6 et le 8 octobre, alors que la ville kurde de Kobanê était envahie par Daesh, des manifestations avaient été organisées dans plusieurs villes pour protester contre le soutien de la Turquie à l’organisation djihadiste. Elles avaient violemment été réprimées par les forces de sécurité turques, aidées par de milices islamistes turques. Quelque 50 personnes, la plupart des Kurdes membres et sympathisants du HDP, y avaient trouvé la mort.   

Cette nouvelle rafle de grande ampleur ordonnée par le régime fasciste d’Erdogan vise à étouffer la voix du peuple kurde, à briser sa résistance. Elle relève de la politique de guerre et de terreur menée, depuis plusieurs années, par la coalition islamo-fasciste AKP-MHP au pouvoir. Ce n’est qu’une étape d’une campagne de génocide politique qui menace de s’amplifier dans les jours à venir. 

La dictature d’Erdogan veut réduire le HDP au silence pour éliminer toute opposition et répandre la peur dans la société. Mais, comme l’a déclaré ce matin son Coprésident Mithat Sancar, « le HDP ne peut être réduit au silence ». 

Il est plus que temps de dire stop à la répression, au fascisme et à l’expansionnisme de ce régime islamo-nationaliste ! Nous appelons à participer aux manifestations qui auront lieu demain, samedi 26 septembre, partout en France, pour dénoncer ce génocide politique. 

Nous demandons au quai d’Orsay de réagir fermement contre la répression politique grandissante du régime turc. 

Nous appelons les forces politiques françaises et tou.te.s les démocrates à soutenir le HDP en dénonçant la politique de terreur et la dictature d’Erdogan.