Élections municipales en Turquie : un nouvel élan pour les Kurdes

Le CDK-F tient à souligner l'importance cruciale des récentes élections municipales en Turquie, en particulier dans les régions kurdes

Le Conseil Démocratique Kurde en France tient à souligner l’importance cruciale des récentes élections municipales en Turquie, en particulier dans les régions kurdes. Les deux précédentes élections municipales ont été suivies de la saisie des municipalités kurdes par le gouvernement turc. Les co-maires démocratiquement élus ont été arbitrairement destitués, arrêtés et remplacés par des administrateurs d’État, ce qui a profondément affecté la démocratie dans ces régions.

Selon les résultats non encore définitifs, le DEM Parti a réalisé une percée significative en remportant 78 municipalités. Cette victoire marque un changement notable dans le paysage politique régional. Il convient de noter que la stratégie électorale du DEM Parti a non seulement renforcé la position kurde dans la région du Kurdistan, mais a également influencé les résultats dans les grandes villes de Turquie telles qu’Istanbul, Izmir ou Ankara. Il faut bien l’admettre, c’est en grande partie grâce aux voix du DEM Parti que le CHP a remporté ces municipalités majeures.

Ce scrutin marque un recul historique pour l’AKP d’Erdogan, qui n’avait pas connu une telle baisse de popularité depuis 20 ans. Une situation qui s’explique principalement par la politique de guerre obstinée menée par Erdogan contre les Kurdes, et par la crise économique et la pauvreté grandissante qui en découlent.

Face à cette situation, nous appelons la diplomatie française à rompre son silence persistant concernant la question kurde en Turquie. Il est impératif que la France s’engage activement dans un processus visant à résoudre la question kurde et à défendre  la démocratie et les droits fondamentaux de tous les peuples de Turquie, y compris des Kurdes.

Nous tenons à féliciter le DEM Parti pour ses victoires significatives, notamment pour la reprise des municipalités kurdes injustement placées sous la tutelle de l’État turc depuis 2016. Ces succès électoraux symbolisent un rejet clair de la mainmise de l’État sur les collectivités locales et une affirmation de la volonté démocratique du peuple kurde.

Enfin, nous lançons un appel aux municipalités françaises pour qu’elles se mobilisent en soutien aux municipalités kurdes du DEM Parti. Afin de contrer les tentatives du gouvernement turc de miner à nouveau la volonté du peuple kurde, nous invitons les collectivités locales à réaliser des projets de jumelage et de coopération avec les mairies dirigées par le DEM Parti.

Le Conseil Démocratique Kurde en France reste déterminé à soutenir la lutte pour la démocratie et l’autodétermination du peuple kurde.

Plus à explorer

Placé hier matin en centre de rétention, le militant kurde Serhat Gültekin a été littéralement kidnappé ce matin pour être expulsé en Turquie
Communiqués

Expulsion de Serhat Gültekin vers la Turquie : Un déni de justice et un acte de complicité avec la dictature d’Erdogan

Placé hier matin en centre de rétention, le militant kurde Serhat Gültekin a été littéralement kidnappé ce matin pour être expulsé en Turquie. Il a été soustrait à ses droits

Le CDK-F exprime sa profonde consternation et condamne fermement l'expulsion le 9 avril 2024 de Mehmet Kopal
Communiqués

Un autre militant kurde livré au régime turc : un déshonneur pour les valeurs de la France

Le Conseil Démocratique Kurde en France exprime sa profonde consternation et condamne fermement l’expulsion le 9 avril 2024 de Mehmet Kopal, militant kurde sous obligation de quitter le territoire Français

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.