Soirée en hommage à Hrant Dink

Arménie et Turquie, quelles perspectives pour un véritable dialogue ?

Le 19 janvier 2007, le journaliste arménien Hrant Dink était assassiné à Istanbul devant les locaux de son journal AGOS par un jeune ultra nationaliste turc de 17 ans, téléguidé par l’État profond. Hrant a été éliminé pour avoir prôné inlassablement des valeurs universelles de paix et cherché de nouvelles voies de dialogue entre Arméniens et Turcs.

Comme nous l’avons fait l’an dernier nous souhaitons organiser en commun en 2022 notre hommage à Hrant Dink.

L’actualité montre à nouveau la nécessité d’une démarche de construction citoyenne collective, aussi bien du regard que nous portons  sur l’Histoire que de nos attentes démocratiques.

En Turquie, la répression et l’arbitraire contre tout.e.s les opposant.e.s et plus particulièrement les Kurdes, continuent.  La Justice refuse d’appliquer les décisions de la Cour européenne des droits de l’homme réclamant la libération immédiate de Selahattin Demirtaş, écrivain et ancien coprésident du Parti démocratique des peuples (HDP) emprisonné depuis 2016, et d’Osman Kavala, figure majeure de la société civile turque, mécène engagé dans de très nombreuses initiatives culturelles en faveur des minorités et de la thématique du génocide des Arméniens,  emprisonné depuis 2017.  Le pouvoir politique turc a menacé de renvoyer dix ambassadeurs qui avaient relayé ces demandes de libération.  Avec la même obstination, Erdogan a rejeté en 2021 la prise de position de Joe Biden, premier président des Etats-Unis à avoir reconnu officiellement le génocide des Arméniens de 1915, à l’occasion de la commémoration annuelle du 24 avril.

Ankara a soutenu et encouragé la guerre dévastatrice menée en 2020 par l’Azerbaïdjan contre les Arméniens du Karabagh, l’a accompagnée en France par des manifestations de haine anti-arménienne de la part des Loups-Gris, formation paramilitaire d’extrême-droite, heureusement dissoute depuis par les autorités françaises. En ces temps où de multiples manœuvres tentent de monter les communautés les unes contre les autres,  ces manifestations hideuses ont ravivé de manière angoissante, la mémoire du génocide de 1915 chez les Français d’origine arménienne.

La soirée d’hommage à Hrant Dink sera l’occasion de rappeler les valeurs qu’il professait et de promouvoir les valeurs communes auxquelles nous adhérons :

– Vérité historique avec une reconnaissance sans ambiguïté du génocide des Arméniens perpétré dans l’Empire ottoman par le gouvernement Jeune-Turc
– Connaissance et partage de nos cultures respectives
– Tolérance et paix pour les minorités de Turquie  et du Caucase
– Soutien aux progressistes de Turquie et à une réelle démocratie

Depuis peu, le président turc affiche son souhait de normaliser ses relations avec l’Arménie. Des émissaires ont été nommés des deux côtés pour concrétiser cette démarche.

Cette initiative intervient au moment où le Karabagh est étouffé par l’Azerbaïdjan et les frontières de l’Arménie soumises à la pression militaire constante de Bakou. Dans cette situation certains signes suscitent de l’inquiétude : le rappel par Ankara qu’elle coordonnera avec son allié sa politique d’ouverture à l’Arménie et la nomination pour la représenter, d’un ancien ambassadeur aux Etats-Unis, connu pour avoir prêté sa voix à la ligne anti-arménienne la plus dure. Il reste que la levée du blocus et l’ouverture des frontière peuvent être très  bénéfiques tant à l’Arménie qu’aux régions turques frontalières. Nous voulons que ce premier pas diplomatique ne soit pas un marché de dupes, mais rende possibles des relations plus équitables et confiantes.

Nous savons qu’une paix  durable ne pourra s’installer sans qu’il y ait eu confrontation avec le passé et instauration d’un ordre juste qui seul contribuera à ouvrir une nouvelle page où s’inscrira l’espérance d’une amitié.

C’est à cela que nous voulons œuvrer, en Turquie, dans le Caucase ou en France. Nous voulons réaffirmer notre désir de vivre en harmonie autour de valeurs de Justice et de Vérité.

Voilà pourquoi, nous vous invitons à nous rejoindre
pour partager ces valeurs
le jeudi 17 février 2022 à 19h à la Salle des Mariages

de la Mairie du 10ème

Premiers signataires : 

  • L’assemblée Citoyennes des Originaires de Turquie
  • Association des Amis des Nouvelles d’Arménie Magazine
  • Association Culturelle des Travailleurs immigrés de Turquie
  • Collectif du Rêve Commun
  • Conseil Démocratique Kurde en France
  • Espace Universel
  • Péniche Anako
  • Fédération des Association des Travailleurs et des Jeunes
  • Union Culturelle Française des Arméniens de France

newsletter